Y a t’il une lassitude des réseaux sociaux?

L’Observatoire des réseaux sociaux a révélé ses résultats. Plus de 8 français sur 10 déclarent être inscrits au moins sur un réseau social.

Depuis 2007 l’IFOP publie l’observatoire des réseaux sociaux, véritable bible pour les agences de community management. Il s’agit d’une photographie claire des dernières tendances du secteur. La croissance est continue, avec une hyper notoriété des leaders que sont Facebook (97%) , Youtube (95%) et Twitter (94%).

Une place pour tous … ou presque !

Avec une multitude de sites et de services de social network tout un chacun peut désormais trouver son bonheur, que je sois fan de sport, photos et de mode, ou de musique, sans compter la vidéo, ou encore le bricolage. La liste est interminable. Nos centres d’intérêts sont donc aussi diversifiés qu’il y a de type de réseaux sociaux. Et on les connait quasiment tous. On observe que le dernier du top 10 des sites, Picasa, est connu par 6 internautes sur 10.

Les principales grandes familles de réseaux thématiques qui se distinguent  :

  • Les réseaux de streaming musicaux, exemple Deezer ou Spotify.
  • Les réseaux qui traitent de l’image, Picasa ou encore Pinterest.
  • Les réseaux professionnels, Linkedin ou Viadeo principalement.

Une croissance continue pour des usages en mutation

En termes de principaux enseignements nous retiendrons

  • Google + devient entre dans le top 5 des réseaux sociaux. Après des débuts tumultueux, ce réseau est désormais connu par 87% des internautes français.
  • 46% des utilisateurs de Facebook s’y connectent quotidiennement.
  • Linkedin a connu une augmentation de 14% de sa notoriété pour atteindre 47% des internautes. On imagine la portée quand ce chiffre est raporté aux internautes professionnels.
  • Copain d’avant connait un déclin inexorable, avec moins de 10% d’utilisation quotidienne.
  • En moyenne un internaute est membre de 4,5 réseaux sociaux.
  • Pour 44% de ceux qui utilisent moins les réseaux, la raison est la trop grande présence de publicité.

Nous arrivons à une phase de mutation des usages. La maturité des utilisateurs en est pour grande partie responsable. Finie l’époque où nous offrions notre vie sur la place publique, 60% des utilisateurs moins présents, craignent pour leurs données personnelles. Nous avons tous entendu parler d’un ami d’un ami qui s’est fait pirater son compte. Ou de ses jeunes qui ont été harcelés sur via Facebook.

Toutefois, même si cela nous amène vers une utilisation désormais passive. Les utilisateurs ne s’en vont pas, bien au contraire, seul 6% de ces derniers souhaitent se désinscrire de tous les réseaux sociaux desquels ils sont membres.

Nous sommes aujourd’hui à une étape où le membre mature consulte de l’information et partage celle de qualité. Son implication se limite à ses centres d’intérêts pour lesquels il est prêt à s’engager, dans la vie ou sur le virtuel. Ces nouveaux modes de consommation se doivent d’être intégrés par les sociétés qui souhaitent communiquer avec leur communauté de fans.

Plus que jamais le consom’acteur est devenu méfiant, et plus que jamais il est à même de comprendre les sauces que l’on peut lui servir. On ne peut donc pas dire qu’il y ait lassitude, mais une nouvelle maturité des utilisateurs.

Et vous, avez vous été touchés par une lassitude des réseaux sociaux?

Sources : Observatoire des réseaux sociaux 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s