Accéder à ses données en tout lieu grâce au Cloud computing

Qu’est ce que le cloud?

Le stockage de données 2.0 (ne cherchez pas ce terme est une invention) ou encore le cloud computing vous permet d’externaliser le stockage de vos données. En effet ce concept consiste à accéder à des données et services sur un serveur distant. Ce type de service annonce également la mort de la clé USB et du disque dur, paix à leur âme.

Découvrez une interview de Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité de Microsoft France qui explique à quoi ça sert. Ici

Les outils disponibles

Le panel des outils disponibles est assez vaste, de Dell à Microsoft, en passant par SalesForce les acteurs de ce marché se livrent une lutte acharnée. A vrai dire ils se valent tous plus ou moins, tout dépend de vos attentes et des affinités que vous allez développer avec l’outil.

Ceux que j’utilise au quotidien sont, Google Drive, ou encore Dropbox qui tentera tous ceux qui ne préfèrent pas donner les clés de leur intimité à un seul acteur tel que Google.

Ces deux services permettent de créer ou télécharger un document en 2 clics. On y a la possibilité d’adapter les fonctionnalités et paramètres des outils à souhait

Un stockage automatique des données

Le point d’orgue est la possibilité de synchroniser vos documents de votre ordinateur vers leurs serveurs en un copié / collé. Les fichiers créés depuis votre ordinateur sont donc consultables et modifiables depuis n’importe quel écran où que vous soyez.

La sécurité et la confidentialité

Sujet sensible du moment, qui nous est constamment rappelé, le dernier évènement en date le bug facebook

Un seul conseil sur ce point, sélectionnez les documents que vous mettrez en ligne. Les éléments ultra sensibles ne doivent être stockés qu’à un endroit ou vous seul avez accès. Cela est valable dans le cadre du cloud, mais aussi dans celui de la clé USB qui peut être perdue ou volée.

Pour tous les autres, ces solutions vous faciliteront la vie !

2 thoughts on “Accéder à ses données en tout lieu grâce au Cloud computing

  1. Salut Alix, j’espère que tu vas bien, tu es sur quelle île au fait ?
    Quelques remarques si tu permets (preuve que je lis ce que tu publies😉 ):

    Tu crois vraiment que l’enjeu de « accéder en tout lieu à ses données » c’est un fichier Excel de 2Mo qui tient sur une clé dans ta poche, quand avant cela il faut pouvoir se connecter, que ça ne marche pas un jour sur deux la connexion, que haut-débit ça veut dire 512k, et que c’est deux ou trois fois plus cher qu’en métropole ? Quid du problème politique et économique : qui doit financer cela ? C’est la métropole qui doit financer les telcos d’outre-mer ou au contraire l’outre-mer qui doit faire levier sur les telcos pour générer localement de la croissance (cf secteur tourisme Cuba contre G&M ces 30 dernières années par exemple, all inclusive à PuntaCana ou grèves à Fort de France) ?

    Pour ce qui est de la sécurité, pour la petite histoire, je parlerai juste de sécurité PHYSIQUE, des locaux, même pas d’accéder à la moindre appli, juste les locaux : on sait à la louche où sont situés une trentaine de data center Google… Mais même dans le Googleplex t’as pas d’humains dans les salles serveurs (alors des visiteurs j’en parle pas), personne ne sait trop ce qu’ils font, personne ne sait combien exactement il y en a, et certains ont des accréditations militaires voire sont gérés en direct par une agence dépendant de l’état fédéral. En gros évite de t’approcher à moins de 3KM de là, ils tirent bien et sans sommation, t’as rien à faire ici, et ça résiste à un bombardement nucléaire, ce qui fait dire aux mecs qu’une donnée, une fois indexée par Google, est éternelle ou du moins survivra à l’humanité qui se sera étripé bien avant, ou se sera échangé des microbes entre potes, chocs électromagnétiques, gaz sarin ou autre joyeuseté…

    Enfin, pour toi mettre à jour un document c’est trimbaler la dernière version d’un document Word ou Excel autonome ? De plus en plus de fichiers (cf un petit système de GED/Workflow dans une PME sous MS SharePoint faut pas chercher bien loin ni la solution à 10.000.000$, hein…) nécessitent pour être exploitables à la base de s’intégrer eux-mêmes déjà dans une première couche applicative (qui d’ailleurs en général prend dès ce moment la gestion de la sécurité, droits d’accès, etc).

    Et le soleil, vous l’avez cloudé lui aussi ? Ici on l’a juste perdu…

    Bien à toi, Gwendal

    • Hello Gwendal, que cela faisait longtemps que je n’avais pas lu une de tes explications. Ca m’a manqué!

      En effet, tu as mis l’accent sur un point important qui est la problématique des débits. Il est bien entendu indispensable d’avoir un accès fiable au cloud du net si l’on souhaite utiliser ce service, et c’est la que je t’amenerai la bonne nouvelle, les réseaux antillais sont en plein développement, avec l’arrivée de la fibre optique qui commence à se normaliser.
      Connecting gwada, oui je suis en Guadeloupe !

      Nous ne sommes pas encore dans une situation complètement idéale, hier je suis resté 1heure sans le net, j’ai eu la sensation que mon monde a arrêté de tourné pendant cette heure, et c’est une situation encore trop fréquente. Toutefois j’espere que les antillais, comme les métropolitains du froid, qui me lisent, puissent progressivement intégrer l’utilisation des outils web. En Guadeloupe nous en sommes encore loin!

      PS / On n’a pas cloudé le soleil, c’est lui qui nous a adopté, il en avait marre de la pollution européenne.

      Au plaisir de te lire
      @lix

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s