Guadeloupe grenat tour, la Guadeloupe au pluriel

Webeuses, Webeux…

… lors du dernier article nous avons pris le temps de découvrir le Guadeloupe grenat tour, campagne publicitaire du Comité de tourisme des Îles de Guadeloupe (CTIG). Une communication sur les réseaux sociaux, intéressante dans son approche. Le CTIG est l’un des rares acteurs locaux qui s’approprient de la sorte le media internet.

Pour des raisons obscures, Internet et les réseaux sociaux font peur à nos annonceurs antillais. Manque de connaissance du média, manque d’expertises des agences de communication locales. Ces 2 groupes sont respectivement plus habitués à se voir et à acheter sur des supports traditionnels.

Il n’est pas possible d’aborder une campagne de communication sur les réseaux sociaux, comme on achète 10 panneaux de 4×3 à Mare-Gaillard (section de la commune du Gosier dont le paysage est visuellement infecté par la présence de panneaux 4×3 tous les 2m).

On observe cependant une évolution des habitudes consommateurs, les réseaux d’influence 2.0 s’imposent progressivement à travers les réseaux sociaux. Les annonceurs se voient donc obliger de développer de nouvelles approches stratégiques pour rester au contact de leur cible. Ainsi, sur les territoires domiens, la génération des digital natives (-35ans), marque de plus en plus son besoin d’interactivité. Sur l’extérieur le consommateur cible est encore plus exigeant. Les acteurs locaux, tel que ceux  du tourisme de Guadeloupe, ont la nécessité de se positionner sur ces nouveaux médias. Cette démarche est incontournable, si ils souhaitent émerger face à la concurrence américaine, asiatique et d’ailleurs. Le CTIG, par le biais du Guadeloupe Grenat Tour, est donc bien bien parti pour combler son retard.

La Guadeloupe prend son envol autrement

Le concept a déjà été pas mal abordé lors de l’article précédent, on a pu observer l’effort de contextualisation qui a été effectué par le CTIG. L’imprégnation à la culture guadeloupéenne est totale. Cela commence par le choix du moyen de transport, la grenat, qui est une mobylette des années 50, encore utilisée par les Guadeloupéens. Le nom vient de sa couleur. Peut on trouver un véhicule plus typique que celui-ci ? La voir conduire par une touriste rajoute une grosse part de cachet au concept.
Il est certes impossible de traverser la Guadeloupe de tout son long avec une Grenat. Mais nous gardons en tête le terme « movie » dans road movie. Il ne s’agit pas d’un documentaire, mais bien d’une série de films de présentation. Je m’avancerai à dire film publicitaire à la mode sociale, pour cette raison le concept prend toute sa valeur!

Le choix de la touriste, en l’occurrence Priscilla Telmon, est il pertinent ? Il semble judicieux, à double titre :

  • L’exploratrice bénéficie d’une renommée internationale. Rappelons que les concurrents du CTIG s’appellent, Office National Marocain du Tourisme, Office Nationale du Tourisme de Thaïlande. Elle permet au CTIG d’acquérir une crédibilité internationale tout en surfant sur la notoriété cette belle blonde.
  • Cette campagne de communication est à destination des futurs touristes qu’espère recevoir la Guadeloupe. L’internaute que l’on cherche à toucher, est le voyageur en quête de destination lointaine et de plaisirs exotiques. Ce choix facilite la démarche d’identification de ce dernier qui visionnera les vidéos. En deux secondes, il s’imagine à la place de Priscilla Telmon sur sa grenat. Si elle l’a fait, pourquoi pas moi ?

Priscilla Telmon

Qu’apporte le concept du road movie en plusieurs épisodes? La possibilité de valoriser l’ensemble des aspects de l’île, en accordant à chacun une vraie opportunité de se mettre en avant. Priscilla T., nous l’appellerons l’héroïne, peut ainsi aborder chaque sujet de manière relativement approfondie. Cela lui permet de  faire une présentation assez précise de chaque personnage qui l’accompagne au fur et à mesure des épisodes. On y parle aussi bien de musique, écriture, que de découverte de tortues.

Ce concept d’un nouveau genre permet à la destination des Îles de Guadeloupe de sortir des dogmes habituelles, plages et cocotiers. Ce road movie permet aux non initiés de découvrir une pluralité, dans la culture, les paysages, les personnages. Les touristes visés sont en quête d’authenticité, grâce au Guadeloupe Grenat Tour ils peuvent effectuer un voyageur au cœur de l’île sans se déplacer.

A votre tour de nous parler de vos envies de voyage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s