L’e-pub bat tous les records en 2011

Webeuses, Webeux…

… aujourd’hui je vous propose de vous poser 2 minutes et de faire le point sur les statistiques du web marketing en 2011.  En effet, les chiffres de l’International Advertising Bureau (IAB) sont tombés il y a peu. Quelle fut ma non surprise de voir que les investissements ont encore atteints des niveaux records. Au niveau mondial, l’IAB a noté une croissance de 22%, pour atteindre 31 milliards de dollars dans le monde. Le dernier trimestre de l’année a atteint des sommets avec 9 milliards de dollars, soit 20% sur un an.

Le principal levier d’investissement reste les moteurs de recherche, avec près de la moitié des budgets, soit 14,8 milliards de dollars. Google reste donc le roi du monde du web.

L’achat d’espace représente 35% des revenus en 2011 soit une augmentation de 15%  versus 2010.  Résultats largement tirés par Facebook, qui a été en 2011 le 1er support d’achat, principalement aux Etats-Unis. Ainsi, sur ce marché le réseau social détrone Yahoo grâce à une croissance de 81% sur un an. L’année 2012 risque d’être sous les mêmes hospices,  » Le nombre de membres et la quantité de temps qu’ils y passent crée une pléthore d’impressions surtout pour sa forme unique de bannières. Et cette popularité est stimulante pour les annonceurs » déclare David Hallerman, analyste principal eMarketer.

Ces chiffres laissent déjà réveurs, mais ne sont rien comparé à l’évolution du mobile marketing avec une croissance de 149% en un an.

Full Year

Full Year

2010 *

2011

%

$

%

$

Revenue (Ad Formats)
Search

44.8

%

$11,661

46.5

%

$14,768

Classifieds and Directories

10.0

%

$2,597

8.1

%

$2,580

Lead Generation

5.1

%

$1,323

4.8

%

$1,522

E-mail

0.7

%

$195

0.7

%

$213

Mobile*

2.5

%

$641

5.0

%

$1,596

Display-related
-Digital Video Commercials

5.4

%

$1,404

5.7

%

$1,809

-Ad banners / display ads

22.9

%

$5,963

21.5

%

$6,811

-Sponsorships

2.8

%

$718

3.5

%

$1,121

-Rich media

5.9

%

$1,539

4.1

%

$1,315

Total display-related

37.0

%

$9,624

34.8

%

$11,056

* Revised from prior year to include mobile as a discreet category
Revenue (Pricing Models)
Impression-based

33.0

%

$8,589

31.3

%

$9,926

Performance-based

62.2

%

$16,198

64.6

%

$20,491

Hybrid

4.8

%

$1,254

4.2

%

$1,318

Que pouvons nous en conclure ? Les annonceurs antillais ont un réel retard comparativement à leurs compères du reste du monde.  Le web est le principal levier de communication pour tout annonceur en recherche de retour sur investissement. En cette période de crise « endémique », il semble donc fondamental de dépasser certaines appréhensions.

Et vous, qu’en pensez vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s